Selon une enquête NETendances rendue publique aujourd’hui par l’Académie de la transformation numérique de l’Université Laval, 38 % des adultes québécois font confiance aux nouvelles et aux actualités qui se trouvent sur les médias sociaux (réseaux sociaux, forums de discussion, blogues, wikis, etc.). Il s’agit d’une hausse de 13 points de pourcentage par rapport à l’année précédente. L’enquête intitulée Actualités en ligne, réseaux sociaux et balados révèle également qu’un peu plus de la moitié des adultes québécois (54 %) estiment pouvoir discerner facilement le vrai du faux sur les réseaux sociaux.

Télévision, réseaux sociaux et radio en progression pour s’informer

La télévision demeure la source la plus souvent utilisée par les adultes québécois pour s’informer sur l’actualité, passant de 64 % en 2021 à 68 % en 2022. Les réseaux sociaux ont enregistré la plus forte croissance en un an, 9 points de pourcentage, pour atteindre un taux d’utilisation de 42 %. La radio a connu une hausse de 5 points de pourcentage durant la même période, passant de 31 % en 2021 à 36 % en 2022. Cependant, les sites Web offrant du contenu d’information ont connu une baisse significative de 7 points de pourcentage, passant de 43 % en 2021 à 36 % en 2022.

Facebook en tête, YouTube et TikTok gagnent en popularité

Plus des trois quarts des adultes québécois (79 %) utilisent un ou plusieurs réseaux sociaux tels Facebook, YouTube, Instagram, TikTok, etc. C’est la plateforme Facebook (88 %) qui demeure la plus utilisée par les adultes québécois pour se divertir, suivie des plateformes YouTube (69 %), Instagram (39 %) et TikTok (34 %). Les plateformes YouTube et TikTok ont connu la plus forte croissance avec des hausses respectives de 10 et de 13 points de pourcentage depuis 2021. « La plateforme TikTok fait l’objet d’une attention accrue en raison de préoccupations croissantes liées à la confidentialité des informations personnelles, précise le porte-parole des enquêtes NETendances à l’ATN, Bruno Guglielminetti. Étant donné que l’environnement évolue constamment, il sera essentiel de suivre attentivement l’utilisation de TikTok dans les années à venir pour comprendre les développements et les préoccupations relatives à la sécurité des données et la vie privée des utilisateurs ».

Chute marquée du temps passé sur les réseaux sociaux

L’enquête rapporte que les adultes québécois consacrent en moyenne 2 heures 50 minutes par jour sur les réseaux sociaux. Il s’agit d’une diminution de 43 minutes par rapport à l’année 2021, où ils passaient en moyenne 3 heures 33 minutes chaque jour sur ces plateformes. « On suppose que l’assouplissement ou la levée des restrictions liées à la pandémie en 2022 peut avoir contribué à réduire le temps passé sur les réseaux sociaux par les adultes québécois, précise la directrice intelligence d’affaires et recherche marketing à l’ATN, Claire Bourget. De nombreuses personnes ont pu reprendre leurs activités normales, sortir davantage et se concentrer sur d’autres aspects de leur vie, tels que la famille, les amis ou les passe-temps ».

Rester connectés, échanger et se divertir sur les réseaux sociaux

Selon l’enquête, 60 % des adultes québécois utilisent les réseaux sociaux pour rester en contact avec leurs amis et leurs proches. Au quotidien, 58 % des adultes utilisent également les réseaux sociaux pour discuter et envoyer des messages et 54 %, les utilisent pour regarder des vidéos et écouter de la musique. Quelque 52 % des adultes québécois déclarent utiliser les réseaux sociaux pour lire les nouvelles et les actualités.

Accès à des contenus payants pour s’informer en ligne

L’enquête tient aussi compte pour la première fois de l’accès à des contenus payants pour s’informer en ligne. En 2022, le quart (26 %) des adultes québécois ont payé pour accéder à des contenus d’information en ligne par l’entremise d’abonnements ou de dons à des médias tels Apple News+Le DevoirL’actualitéLa Presse+ et The New York Times. Les diplômés universitaires (47 %), les adultes âgés de 18 à 44 ans (44 %) et les hommes (33 %) sont relativement plus nombreux à s’abonner à ce type de contenus payants.

Croissance modérée de l’écoute des balados au Québec

En 2022, le tiers des adultes québécois (34 %) ont l’habitude d’écouter des balados, une hausse de 4 points de pourcentage depuis 2021. Les trois types de contenus qui ont connu la plus forte hausse sont les nouvelles et actualités (de 32 % en 2021 à 49 % en 2022), les sports et loisirs (de 18 % en 2021 à 35 % en 2022) et les voyages (de 13 % en 2021 à 20 % en 2022). L’habitude d’écoute de balados est plus élevée chez les adultes québécois âgés de 18 à 44 ans (56 %), les diplômés universitaires (45 %) et les hommes (40 %).

Consultez les résultats détaillés et les infographies de l’enquête : www.atn.ulaval.ca/netendances.

SOURCE Université Laval / Cision