En 2022, 23,9 milliards d’écoutes ont été faites sur les services de diffusion en continu (streaming) au Québec. De ce nombre, 8 % sont des écoutes d’œuvres interprétées par des artistes du Québec. Parmi les 25 interprètes ayant le plus d’écoutes au Québec en 2022, trois proviennent d’ici :

  • Les Cowboys fringants (15e);
  • Charlotte Cardin (20e);
  • Enima (24e).

C’est ce que révèle le bulletin La consommation d’enregistrements musicaux au Québec en 2022, publié aujourd’hui par l’Observatoire de la culture et des communications de l’Institut de la statistique du Québec.

Faible place des pistes franco-québécoises dans le palmarès de l’écoute

Parmi les 10 000 pistes les plus écoutées, la part des enregistrements interprétés en français est de 8,6 % (5,3 % proviennent du Québec et 3,3 %, de l’extérieur de la province), alors que celle des enregistrements interprétés en anglais s’élève à 85,7 % (1,4 % proviennent du Québec et 84,3 %, de l’extérieur).

La majorité des écoutes comptabilisées dans la RMR de Montréal

En 2022, 70 % de l’écoute totale de musique en continu de la province a été générée dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal. La ville de Montréal occupe 56 % de l’écoute à elle seule, alors que sa population ne représente que 23 % de celle de la province. Les RMR de Montréal et d’OttawaGatineau ont les plus faibles parts d’écoute d’artistes du Québec (7 %). Cette part est de 10 % pour la RMR de Québec et de 12 % pour les autres territoires du Québec.

Les nouveautés d’interprètes du Québec : peu écoutées et en baisse dans les ventes d’albums

Dans l’écoute sur les services de musique en continu, les pistes d’interprètes du Québec disponibles depuis moins de 18 mois au moment de l’écoute (nouveautés) ne représentent que 2,3 % de la consommation. Les ventes de nouveautés d’interprètes du Québec en format album (sur support physique et en fichier numérique) sont passées de 53 % en 2021 à 38 % en 2022. Ce taux est le plus bas observé depuis 2018.

Petit gain pour les produits en français dans une industrie du disque en déclin

La baisse des ventes se poursuit pour les disques compacts (− 19 %), les albums en fichier numérique (− 19 %) et les pistes en fichier numérique (− 13 %) par rapport à 2021. Toutefois, les ventes d’enregistrements musicaux interprétés en français sont à la hausse pour la première fois depuis 5 ans sur tous les supports et dans tous les formats.

Encore cette année, le disque vinyle est le seul support dont les ventes ont augmenté (+ 3 %). Le vinyle représente maintenant près de 25 % des ventes d’albums sur support physique, du jamais vu en 20 ans.

Part de l’écoute selon la langue d’interprétation et la provenance des interprètes sur les services de diffusion de musique en continu sur demande, Québec, 2022 (Groupe CNW/Institut de la statistique du Québec)

L’Institut de la statistique du Québec produit, analyse et diffuse des informations statistiques officielles, objectives et de qualité sur différents aspects de la société québécoise. Il est le responsable de la réalisation de toutes les enquêtes statistiques d’intérêt général. La pertinence de ses travaux en fait un allié stratégique pour les décideurs et tous ceux qui désirent en connaître davantage sur le Québec.

SOURCE Institut de la statistique du Québec / Cision